Week-end danse & culture à Amsterdam avec DanseAujourdhui

Ohad Nadarin-NDT-The Hole-amsterdam

Quand vous recevez l’invitation à venir en week-end avec moi et mon groupe de spectateurs de danse, vous vous posez des questions sur ce qui vous attend. Pour ceux qui ont besoin d’en savoir plus, voici un bon exemple de séjour culturel tel que j’aime l’organiser et le vivre.

Qui vient avec nous ?

A Amsterdam, 10-11 mars 2018, nous étions 16, 4 couples et 8 personnes venues seules, tous spectateurs de danse, nous partagions de fait le bonheur du spectacle vivant. Chacun est frappé à chaque fois de la diversité des profils des participants (âge, métier, expérience de la danse etc.). Cependant, les spectateurs de danse ont en commun une grande ouverture d’esprit, caractérisée par une grande aptitude à accepter d’être surpris par  un spectacle. Le fait de voyager en groupe réunit aussi des personnes sociables, qui aiment échanger, ouvertes à l’autre. La danse est évidemment le premier sujet d’échanges.

Première rencontre entre participants

Départ samedi

J’avais donné le premier RV au Café l’Etoile du Nord dans la gare, 1H30 avant de monter dans le train. Certains se reconnaissent pour s’être croisés lors d’une sortie DanseAujourdhui ou lors d’un séjour culturel précédent. Les nouveaux se présentent. L’ambiance est décontractée. Je distribue le planning du weekend avant que les questions pratiques ne fusent de tous côtés. Je profite du voyage en train pour détailler à chacun notre programme. Chacun a des questions différentes, c’est toujours amusant pour moi de le constater. Ceux qui se connaissent se re-connectent, se racontent les dernières péripéties de leur vie, les derniers spectacles vus etc. Les fidèles échangent avec les nouveaux.

La super nouvelle m’arrive par email dans le Thalys : la rencontre avec Olivier Coëffard, danseur du NDT1, qui danse dans the Hole, la pièce que nous allons voir ce soir, est confirmée pour le lendemain 14h. C’est presque à chaque fois le cas, la confirmation des rencontres-artistes se fait à la dernière minute, quand leur agenda de répétitions et de rencontres professionnelles est enfin figé.

Par expérience, les participants à mes séjours culturels viennent pour un spectacle et un lieu mais le moment le plus formidable, ce qui va faire de ce moment partagé en groupe un souvenir inoubliable, qui donnera à chacun l’envie de voir de nouveaux spectacles de danse, c’est la rencontre-artiste.

Arrivée à Amsterdam

J’ai trouvé un hôtel à 10 minutes en tram de la gare centrale. Nous déposons nos bagages dans les chambres qui sont toutes différentes dans cet hôtel construit au début du XXème siècle pour accueillir toutes les classes de la société, les migrants arrivés en train de l’Est de l’Europe pour prendre le paquebot direction l’Amérique du Sud. L’hôtel est désigné pour être cosy et chaleureux.

Promenade à pied à travers le vieux centre pour nous rendre au théâtre, le Stadtsshouwburg

promenade amsterdamJe suis en tête, montre le trajet, donne le rythme. Par 2 ou 3, les groupes se font et se défont. Qui connaît le travail de Ohad Naharin ? depuis quand ? as-tu le film Mr Gaga ? Et le Nederlands Dans Theater (NDT), tu l’as vu à Chaillot ? déjà à Amsterdam il y’a quelques années! Les échanges sont vivants. Nous nous accommodons de la bruine, tout le monde est ravi de marcher et de redécouvrir la beauté de la ville, le charme des quais.

Le spectacle (2 versions) de The Hole d’Ohad Naharin par le Nederlands Dans Theater (NDT1)

Au théâtre, nous découvrons un nouvel espace scénique : au sein de la salle moderne, a été construite spécialement pour la pièce The Hole,  une toute petite salle ronde qui accueille trois rangées de spectateurs tout autour de la scène. Le plafond assez bas, environ 3 mètres au dessus de la scène, est composé de barres métalliques qui se croisent. Des danseurs évolueront dessus. Un passage étroit est aménagé derrière la troisième rangée de siège, qui sera occupé aussi par des danseurs. La technique a été installée derrière les murs de la salle. Je me suis chargée de la réservation des billets 5 mois avant. Je mesure le privilège d’être là dans cette petite salle pour voir un des plus grands ballets contemporains interpréter l’un des plus grands chorégraphes mondiaux. La pièce dépassera nos attentes. Nous la verrons en deux versions hommes-femmes différentes le même soir.

Après le théâtre, discussions au barIMG_3853

J’avais fait un séjour quelques semaines plus tôt pour repérer et choisir les lieux et les trajets entre chaque. Outre les réservations de billets (spectacle, train, tram, musée etc.), j’aime choisir avec soin des lieux pour discuter, se restaurer, rencontrer les artistes de manière à ce que nous nous y sentions bien, que nous soyons accueillis dans les meilleures conditions, dans le cadre du budget attendu. Les serveurs du bar après le théâtre nous avaient réservé la plus grande table avec la possibilité de s’assoir ou rester debout pour échanger entre nous.

Dimanche matin, brunch à l’hôtel, délicieux, dans un cadre convivial et fleuri d’orchidées. brunch hotel lloyd amsterdam

Ballade en bateau sur le grand canal, il bruine, l’air est frais, nous aurions préféré le soleil mais tout le monde affiche une mine réjouie, c’est un grand bol d’air pur pour réveiller les neurons. Puis nous rejoignions à pied le long des canaux de la vieille ville le musée de la photographie.

Visite guidée Huis marseille

Dimanche midi, RV au musée Huis Marseille, pour une grande exposition sur l’école de Düsseldorf. J’avais prévue de réserver les services d’un guide en français. Ceux qui connaissent déjà Berndt et Hilla Becher, Thomas Ruff, Andreas Gurski, Candida Höfer, découvrent les travaux de la dernière génération d’élèves, comme Anna Vogel ou Martina Sauter. C’est traditionnel, lors des séjours, j’aime compléter le programme danse de la visite d’un musée, du parc des sculptures  Tony Cragg à Wuppertal, de la Fondation Yvon Lambert à Avignon, de l’exposition Yves Klein à Bruxelles etc.

Rencontre-artiste avec Olivier Coëffard, danseur au Nederlands Dans Theater 1

Olivier Coëffard - rencontre DanseAujourdhui - mars2018 - AmsterdamAfin que les conditions d’accueil au restaurant soient les meilleures, je précède le groupe pour aménager un espace convivial privé, négocier avec les serveurs de ne pas nous déranger pendant la rencontre, couper la musique d’ambiance etc. la rencontre est un moment de bonheur, le danseur est extra, répond aux questions sereinement, se confie à nous, partage sa passion avec plaisir. Passer les premiers instants de timidité, l’artiste est heureux d’être écouté, les spectateurs sont heureux de rencontrer un passionné, les artistes ont énormément à nous apprendre.

Voici les messages de remerciement à Olivier Coëffard après la rencontre du dimanche :

Marie-Françoise et Bruno : « En chemin pour notre rencontre, nous avions une énorme appréhension: allions-nous tomber sur un gaga? Rien de tel évidemment. Le jeune danseur volcanique de la veille s’était transformé, ce dimanche, en un interlocuteur attentif, serein et chaleureux, qui nous a fait découvrir avec naturel, ses goûts, ses conditions de travail, sa passion pour la danse la plus extrême. Son sourire a achevé de nous conquérir. »
Fabrice : Merci Olivier de nous avoir rapellé qu’il fallait sortir de nos frontières pour danser.
Très concrètement dans ton cas car tu es parti à Madrid pour suivre xxx puis en Hollande pour le NDT.
Cela me pousse à réfléchir à quelles frontières je pourrais franchir dans ma vie pour danser.
Merci. »
Carole : « Olivier Coëffard nous a fait partager avec beaucoup de sincérité son amour pour la danse. Après trois représentations la veille et à quelques minutes d’une répétition, un grand merci pour avoir pris de le temps de venir à notre rencontre. Un pur moment de partage qui nous a plongé dans les coulisses de la représentation que nous avons vue, mais aussi  sur son métier, le tout en toute franchise et sans fard. Olivier est une personne qui donne, autant sur scène qu’en dehors du plateau, ce qui en fait un véritable artiste : un ambassadeur de la danse contemporaine ! «
Sandrine : « J’ai beaucoup aimé la rencontre avec Olivier Coëffard, qu’il nous ait commenté des moments vécus lors du spectacle de la veille, et qu’il ait partagé avec nous son travail, son parcours et ses aspirations avec beaucoup de convivialité et de sincérité. C’est chouette qu’il ait pris le temps dans ce tourbillon que devait être sa semaine à enchaîner les représentations. « 

Après la rencontre, nous sommes restés déjeuner dans le restaurant au décor années 30, au service et à la présentation impeccable, avant de reprendre train ou bus pour rentrer chez nous heureux, épanouis, avec l’envie de nouveaux séjours ensemble.

Catherine Zavodska

Découvrir l’invitation au week-end avec les teasers-vidéo du spectacle

café américain amsterdam

0 Commentaires

Répondre