Une Tragédie, qui finit bien, merci à Olivier Dubois

homme-Trage-CC-81die-par-Franc-CC-A7ois-Stemmer


Tragédie – Olivier Dubois
crédit photo : François Stemmer

La pièce « Tragédie » d’Olivier Dubois,  avec ses 18 interprètes « à poil », avait transi le public dès sa création au Festival d’Avignon 2012. J’étais au 104, Paris, en février 2013. J’ai vu l’état dans lequel les spectateurs en ressortaient. Beaucoup d’enthousiasme, pourtant ils étaient secoués. Vu le succès rencontré, la pièce tourne en régions et à l’international. Je ne pouvais pas manquer de vous la recommander pour son second passage en région parisienne, au 104, Paris 18è.
Vivre Tragédie, c’est une sensation inédite.
L’expérience est très physique. C’est à l’opposé de notre art du ballet, dont les danseurs vont réaliser des prouesses en en cachant la difficulté physique. Ici, dans Tragédie, nous ressentons l’effort physique des danseurs. La nudité laisse la sueur briller et les muscles travailler. L’expression des visages est en cohérence avec le niveau d’efforts fourni. François Caffenne a créé spécialement une musique électronique pour soutenir les danseurs et nous envahir progressivement. J’en suis ressortie épuisée.
Je ne veux pas vous décrire la pièce, je préfère vous laisser la surprise. La beauté du spectacle est très subjective bien que le vécu des spectateurs soit identique. Nous faisons partie de la même espèce, nous vivons dans la même société. Premier commentaire de F*, Danseaujourdhui (915 vues)
La nudité dans Tragédie est simplement humaine.
Tragédie – Olivier Dubois
crédit photo : François Stemmer
Elle est si humaine que je me suis demandée une seconde si les danseurs étaient des professionnels. Le corps des danseurs n’est pas glorifié, ni humilié. Il n’est pas question de projeter nos fantasmes de spectateur sur le corps des danseurs choisis par Olivier Dubois. Les voir évoluer sur scène m’a donné envie de marcher avec eux. La nudité exposée peut gêner au début. Cette nudité est totalement décomplexante. Débarrassée de ses oripeaux, elle nous révèle simplement notre humanité. cZav

Danseaujourdhui organise une rencontre avec un professionnel du 104 le mercredi 16 octobre 2013 à l’issue du spectacle.
Pour réservez vos places de spectacle prévu à 20h30 et à la rencontre, indiquez-moi le nombre de billets souhaité à danseaujourdhui@gmail.com
Il vous en coûtera 20€ par personne (ald 25€) et un forfait de 4€ pour Paypal et mes services par commande. Par exemple, pour l’achat de 2 billets (spectacle + rencontre), le montant total sera de 44€.

Pour être informé des prochaines créations d’Olivier Dubois, écrivez-moi à danseaujourdhui@gmail.com.

Le teaser vidéo est excellent : 
 

Autres représentations :
Biarritz                            Temps d’aimer, 8 sept. 2013
Paris                                Centquatre, 16-17 oct.13
Le Havre                         Volcan, 16 nov.13
Lorient                            Grand Théâtre, 20 nov.13
Valence                           Comédie, 26 nov.13
Grenoble                         MC2, 23-24 janv.2014
Calais                               Channel, 1 fév.14
Strasbourg                      Maillon, 6-8 fév.14
Montpellier                    Corum, 14 fév.14
Niort                                Moulin du Roc, 18 fév.14
Roche-sur-Yon               Grand R, 20 fév.14
Lyon                                 Maison de la Danse, 26-27 fév.14
Mulhouse                        Filature, 19 mars 14
Rouen                              Opéra, 1 avr.14
Cavaillon                         11 avr.14
Nantes                              Lieu unique, 16-17 avr.14
Valenciennes                   Phénix, oct.14
Nîmes                               Théâtre, 4-5 fév.2015
Aix-en-Provence             Grand Théâtre, 7 fév.15



1 Commentaire

  1. jean mermet 7 septembre 2013

    c’est beau, primitif, nécessaire…

Répondre