Wasla (solo), ce qui relie / Solstice (remix) / duo

namethumb_w600px_img_event_d2e674c1-90c4-4069-a156-b203b10d9121 © DR
  • Contemporaine (Danse)

Le Granit (Belfort)

1 Faubourg de Montbéliard
90000 Belfort

21 jan. 2016

Le Jeudi 21 janvier 2016 de 20:00 à 21:30.

Deux pièces intimistes et fondatrices des deux chorégraphes Héla Fattoumi et Eric Lamoureux

Héla Fattoumi et éric Lamoureux sont directeurs de Viadanse Centre chorégraphique national, depuis mars 2015. Après Waves présenté en novembre de cette saison, ils nous offrent deux spectacles qui ont jalonnés leur parcours. Ils ont fondé leur compagnie en 1990. La même année, ils recevaient le prix de la première œuvre au Concours international de Bagnolet avec le duo Husaïs.
Wasla (solo), ce qui relie
En 1998, pour sa huitième édition consacrée à la Méditerranée, la Biennale de danse de Lyon a commandé une pièce aux chorégraphes Héla Fattoumi et Éric Lamoureux. Ainsi est née Wasla, ce qui relie, pièce chorégraphique pour huit danseurs, dont le solo de Héla Fattoumi est extrait. Pour créer son solo, la danseuse/chorégraphe s’est mise à l’écoute de ses origines tunisiennes. Invitée à Tunis pour répéter cette pièce, elle a choisi, au cœur de la médina, une salle au sol en bois, aux murs bleus et blancs dans laquelle se trouvait une alcôve. Cette alcôve, aujourd’hui restituée sur scène, fait figure d’écrin.
Solstice (remix) / duo
La partition chorégraphique de Solstice (remix) voit deux individualités résistantes qui s’imposent une séparation avant qu’une magnifique ronde virtuose les (ré)unisse. Décuplant les variations de portés, faisant valser les motifs chorégraphiques issus de danses de couple, la ronde éclate en mille saveurs. Puis s’éclate. La rencontre a eu lieu. Le pas de deux se brise violemment et les personnalités des interprètes, de nouveau seuls, se redéfinissent dans deux soli convoquant la part de masculinité de l’une et la part de féminité de l’autre.

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr