UTT – Hommage à Carlotta Ikeda

namethumb_w600px_img_event_245a639a-b8ad-4fd3-a030-de376422a16d1 © Frédéric Desmesure
  • Danse du Monde

Maison de la Culture du Japon (Paris)

101 Quai Branly
75015 Paris

28 mai. 2015 - 29 mai. 2015

mai 2015 :

  • Jeudi 28 de 20:00 à 22:00
  • Vendredi 29 de 20:00 à 22:00

Pièce emblé­ma­ti­que, qui a par­ti­cipé à faire connaî­tre l’art du butô en Europe

« UTT est un voyage, l’iti­né­raire d’une femme de la vie à la mort, ou peut être de la mort à la nais­sance. UTT est un cri, une ono­ma­to­pée, comme si on rece­vait un coup brutal dans le ventre. » Carlotta Ikeda

Créée à l’ori­gine par Ko Murobushi et Carlotta Ikeda en 1981, UTT est une pièce emblé­ma­ti­que dans la car­rière artis­ti­que de la com­pa­gnie de Carlotta Ikeda, Ariadone, qui a par­ti­cipé à faire connaî­tre l’art du butô en Europe et tout par­ti­cu­liè­re­ment en France.

En 2014, trente ans après sa créa­tion, UTT est trans­mis par Carlotta Ikeda à Maï Ishiwata, afin de conti­nuer à explo­rer cette cho­ré­gra­phie intem­po­relle qui, malgré le temps passé, les dif­fé­ren­ces entre les deux femmes (leur âge, leur corps, leur expé­rience de la double culture franco-japo­naise…) conti­nue d’inter­ro­ger le spec­ta­teur sur les ques­tions fon­da­men­ta­les liées au cycle de la vie. Le but n’est pas de faire une copie de l’œuvre ori­gi­nale, mais de conti­nuer d’en expri­mer le sens, la per­ti­nence, cher­cher les clés de sa beauté, en la pré­sen­tant dans un contexte géo­po­li­ti­que très dif­fé­rent.

Interprète majeure mue par le désire de trans­met­tre sa danse et sa connais­sance, Carlotta Ikeda a donc créé une nou­velle ver­sion de cette pièce pour Maï Ishiwata, elle-même dési­reuse d’explo­rer en pro­fon­deur l’art de la cho­ré­gra­phe après avoir par­ti­cipé à la créa­tion de deux pièces du réper­toire de la com­pa­gnie (« Chez Ikkyû » en 2010, « Un coup de don » en 2012).

Le temps passé et l’évolution du monde contem­po­rain ajou­tent de nou­vel­les nuan­ces et inter­pré­ta­tions pos­si­bles au tra­vail, tout en conser­vant la force et l’extrême sen­si­bi­lité de l’œuvre ori­gi­nelle. De la petite fille joueuse à la femme-sphinx rat­tra­pée par la mor­sure du sel qui recou­vre les corps déchus, UTT livre un por­trait intem­po­rel de femmes à divers étapes de leur vie, réin­car­nées dans le corps de la dan­seuse.

Pour ces soi­rées à la MCJP, le spec­ta­cle UTT sera suivi par le docu­men­taire, Ikeda, dan­seuse de toute la peau (d’Anna Kendal, 1984, 31 minu­tes). La dif­fu­sion de ce docu­men­taire nous offre également la pos­si­bi­lité de réflé­chir sur la notion de trans­mis­sion du réper­toire dans la danse, sou­vent perçue dif­fé­rem­ment que dans d’autres formes d’art (la musi­que notam­ment, ou le cinéma).

Pour tarifs indiqués ci-dessous, réservation conseillée auprès de la MCJP par Tél. 01 44 37 95 95 du mardi au samedi de 12h à 18h30