namethumb_w600px_img_event_45e9fb23-937e-41d2-b45a-a1a6189e611f © Laurent Philippe
  • Contemporaine (Danse)

Maison des Arts de Créteil (MAC) (Créteil)

1 Place Salvador Allende
94000 Créteil

2 fév. 2018 - 3 fév. 2018

février 2018 :

  • Vendredi 2 de 20:00 à 21:30
  • Samedi 3 de 20:00 à 21:30

La danse à l’ère « post-internet »

« Ils sont jeunes, ils sont brillants et ils importent l’énergie de la rue façon « jumpstyle » sur les plateaux de la danse contemporaine. » – L’œil de l’extrême, sept 2016

Danse, performance, installation, cinéma, vidéo : (LA)HORDE impose le rythme d’une tornade. Amis, puis compagnons de création, Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel forment un jeune trio assez hétérodoxe qui tranche encore dans un paysage artistique déjà en mouvement. Aux manettes de ce projet polysémique, ils signent leurs œuvres du seul nom de (LA)HORDE sauvage, offensif, résolument collectif.

Artistes Associés de la Maison des Arts, carte blanche leur est donnée pour composer au moment de la création, plusieurs temps forts emblématiques de leur projet polymorphe et indisciplinaire.

Avec (LA)HORDE, « post-internet », emprunté à l’art contemporain, s’impose à la danse et change le périmètre de ses codes. Comme pour le hip-hop hier, l’effervescence de la rue est inspirante, puissante tandis que les réseaux sociaux explosent, engrangent, référencent et archivent des milliers de corps et de gestes en mouvement partout dans le monde. Au croisement des deux, jaillit une nouvelle écriture chorégraphique spontanée, frontale, tonique, tumultueuse, en partage portée par de jeunes Jumpers, autodidactes et connectés. Eclos sur la toile puis épanoui dans la rue, le jumpstyle né d’abord dans une chambre à travers un écran : transmetteur d’une stylistique dansée à reproduire live dans son salon puis en place publique mais à partager inconditionnellement avec ses pairs sur internet.

Plus qu’une esthétique, la danse post-internet interroge donc un processus à l’œuvre hors des réseaux de transmission institutionnels. Youtube bouleverse la pratique de la danse et permet, dans le projet de (LA)HORDE, de rassembler une communauté internationale, d’abord virtuelle et disséminée, sur une scène de danse.

La pièce « To Da Bone » fait ce pari de même qu’elle interroge la dimension politique, l’engagement et la révolte tels qu’ils peuvent se manifester différemment aujourd’hui.

Référencement web par DanseAujourdhui

https://www.danseaujourdhui.fr/agenda-spectacles-danse-pres-de-chez-moi/