nameimg_event_a8253e9a-b287-4da8-91fc-2937aa30486b © Accrorap
  • Danse urbaine

Le Prisme (Élancourt)

Av. du 19 mars 1962
78990 Élancourt

11 mar. 2014

Le Mardi 11 mars 2014 de 21:00 à 22:30.

Texte de présentation du Prisme :
Faire dialoguer les différences entre elles… la danse de Kader Attou s’élabore au croisement des influences entre danse hip hop, danse Kathak, danse contemporaine, mime et arts du cirque. Roots, sa nouvelle création marque le retour du chorégraphe aux racines du hip hop qu’il a largement contribué à faire entrer dans l’histoire de la danse. Puisant dans les codes de cette danse généreuse pour revenir sur ses fondements, Kader Attou remonte le temps pour mieux dessiner l’avenir.

Sur scène, où des spirales dessinent une partition au sol qui guide les dix danseurs qui l’entourent, le chorégraphe cherche à réveiller des états de corps, des sensations, des gestes et des mouvements après avoir fait appel aux souvenirs de chacun pour interroger la danse hip hop plus de vingt ans après son explosion. Duos, trios et scènes d’ensemble s’enchaînent pour faire ressurgir un passé dont les muscles et la peau ont gardé la mémoire. Un vieux fauteuil et des vinyles rappellent sa jeunesse et la fièvre de la breakdance. De l’aventure collective de la compagnie Accrorap aux saynettes simples et légères de la France populaire de Petites histoires.com (2008), des Chants plaintifs du compositeur Gorecki dans Symphonia Piesni Zalosnych (2010) au Centre Chorégraphique National de La Rochelle qu’il dirige aujourd’hui… Kader Attou montre que la danse est un formidable moyen de créer du lien en se confrontant à des cultures aussi différentes que l’Inde, la Pologne ou le Brésil.

Tableau après tableau, sur des beats viscéraux, des airs d’accordéon, des refrains algériens ou les musiques de Brahms et de Beethoven, Roots déploie une danse, libre, virtuose et universelle qui donne à voir l’expression artistique d’un créateur et d’un chef de troupe qui place l’humanité au coeur de son travail en mouvement.