Tauber Bach - Alain PLatel © Chris Van den Burght - photo de répétition
  • Contemporaine (Danse)

Théâtre National de Chaillot (Paris)

1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre
75016 Paris

24 jan. 2014 - 1 fév. 2014

janvier 2014 :

  • Vendredi 24 de 20:30 à 22:30
  • Samedi 25 de 20:30 à 22:30
  • Dimanche 26 de 15:30 à 17:30
  • Mardi 28 de 20:30 à 22:30
  • Mercredi 29 de 20:30 à 22:30
  • Jeudi 30 de 20:30 à 22:30
  • Vendredi 31 de 20:30 à 22:30

février 2014 : Samedi 1 de 20:30 à 22:30

La musique Tauber Bach sera en effet l’une des sources d’inspiration de cette nouvelle création, avec le documentaire Estamira de Marcos Prado où l’on suit l’histoire d’une femme atteinte de schizophrénie qui vit dans une décharge des environs de Rio de Janeiro. Ce n’est pas la première fois que le chorégraphe et metteur en scène prend comme point de départ une matière documentaire de sa « danse bâtarde ». L’orthopédagogue qu’il a été dans une « première » vie n’a cessé depuis de s’intéresser aux formes de dialogues et d’échanges entre les uns et les autres, souvent les plus démunis ou les mis-à-l’écart de la société. « On essaie de découvrir la gestuelle qui naît au moment où les danseurs se blottissent dans ce coin du cerveau encore préservé de toute civilisation. » De création en création, de vsprs à Out of Context – for Pina, de Gardenia – présenté à Chaillot – à C(H)OEURS, Alain Platel raconte notre monde et ses dérives. Pour tauberbach, il retrouve le directeur musical Steven Prengels et, pour la première fois, collabore avec l’actrice du NTGent, Elsie de Brauw. La musique sera de nouveau le fil conducteur de cette production événement, placée sous le signe de Bach et d’arias de Mozart. / Philippe Noisette