Short stories

namethumb_w600px_img_event_8f843de1-1e98-411a-b7ec-62ba268662fa © Patrick Berger
  • Contemporaine (Danse)

Théâtre du Soleil - Cartoucherie (Paris)

Route du Champ de Manoeuvres
75012 Paris

18 juin. 2015

Le Jeudi 18 juin 2015 de 20:30 à 22:30.

Soirée événement autour de Carolyn Carlson : conférence dansée de Carolyn, suivie de deux solos

Poetry Class Event « An artist in motion »
Conférence dansée avec Carolyn Carlson et les interprètes de la Carolyn Carlson Company

Au terme de « chorégraphie », Carolyn Carlson préfère celui de « poésie visuelle » pour désigner son travail. Elle propose pour cet event une forme particulière, à la croisée de ses différentes expressions artistiques, sous forme de conférence dansée. Danse, lecture et musique s’entremêleront pour donner à voir des instantanés portés par l’imaginaire de la chorégraphe, comme une introduction à son œuvre et à son processus de création.

Density 21.5 (Short Stories – voir présentation ci-dessous)
Solo pour Isida Micani
Recréation – Première
(création le 24 mai 1973 à l’Opéra de Paris)

Invitée le 24 mai 1973 par le directeur de l’Opéra de Paris, Rolf Liebermann, pour une soirée Hommages à Varèse, Carolyn Carlson présente un solo magistral et aérien, développant une véritable poétique de l’espace sur une musique du compositeur Edgard Varèse. Ce solo marquera une étape importante dans la carrière de la chorégraphe. Les images de sa silhouette à mi-chemin entre l’être humain et l’oiseau s’inscriront dans l’histoire de la danse.
42 ans après sa création, et après avoir transmis son solo mythique Blue Lady à Tero Saarinen et Jacky Berger en 2008, Carolyn Carlson poursuit sa démarche de transmission de répertoire et confie Density 21.5 à la danseuse Isida Micani.

Burning (Short Stories – voir présentation ci-dessous)
Solo pour Won Myeong Won
Création – Première

Le solo constitue pour Carolyn Carlson la forme essentielle du travail chorégraphique. La création d’un solo est pour elle le moment d’un rapport direct à la danse, la possibilité d’un retour sur soi. Cette démarche relève avant tout du dialogue intime, sans explications, sans mots, à la recherche de la note ultime du geste unique et pur. Carolyn Carlson chorégraphie Burning, solo pour Won Myeong Won, l’interprète coréen d’exception avec qui elle a déjà collaboré, pour sa sa pièce Tigers in the tea house (2004).

« De la montagne
J’apporte un bol rempli de feu
En offrance à l’univers
J’y brûle mon passé
Je brûle le mal dans mon coeur
Aucun remords
Pas même de cendres »

Référencement agenda web www.danseaujourdhui.fr