Sakınan göze çöp batar (c’est l’oeil que tu protèges qui sera perforé)

namethumb_w600px_img_event_056e07b2-a2b7-4849-a489-8d05d2dcbd2f © Marc Domage
  • Performance (Danse)

Théâtre Universitaire de Nantes (Nantes)

Chemin de la Censive du Tertre
44300 Nantes

19 jan. 2017

Le Jeudi 19 janvier 2017 de 20:30 à 21:30.

Christian Rizzo présente un solo – écrit pour Kerem Gelebek – qui tient tout entier dans une boîte en bois que le danseur vide peu à peu.

Cette pièce de Christian Rizzo, conçue et écrite pour Kerem Gelebek, est née de l’envie du chorégraphe de se remettre à danser. Un désir qui s’est vite révélé paradoxal : les idées venaient, mais pas la manière de les réaliser lui-même. Il propose alors au danseur turc Kerem Gelebek – rencontré dès 2008 et avec lequel il collabore depuis – de travailler ensemble un solo autour des notions d’exil et de mélancolie : un exil existentiel plutôt que géographique, « une sorte d’exil à soi-même empreint de mélancolie ». Très vite, le corps du danseur revisite des actions accomplies par le chorégraphe dans d’autres spectacles. On retrouve ainsi le Christian Rizzo – version Kerem Gelebek – de Autant vouloir le bleu du ciel et m’en aller sur un âne : corps démembré et tête avalée par l’obscurité.
Comme souvent chez Rizzo, la beauté surgit de trois fois rien, en l’occurrence d’un sac à dos, d’une plante verte, d’un carré de bois…

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr