Robot, l’amour éternel

namethumb_w600px_img_event_fcfa3e0d-97b6-4fa3-85d2-8c56eecf9bba1 © Himé
  • Contemporaine (Danse)

Lieu Unique (Nantes)

Quai Ferdinand Favre
44000 Nantes

20 fév. 2018 - 21 fév. 2018

février 2018 :

  • Mardi 20 de 20:30 à 21:30
  • Mercredi 21 de 20:30 à 21:30

Recommandation DanseAujourdhui

Avec ce nouveau solo, Kaori Ito poursuit son exploration des contours de l’humanité (entamée notamment lors d’un solo avec son père présenté au lieu unique lors de la saison 2015/16) et cherche la charnière entre l’humanité et l’inhumanité, entre l’animé et l’inanimé. Qu’est ce qui pousse l’homme à chérir des objets ou des marionnettes ? Et, par extension, qu’est-ce qu’un spectateur ou un chorégraphe aime chez une danseuse ?

Kaori Ito a, au long de son parcours, développé une conscience aiguë de ces questions. En effet, en tant que danseuse, elle s’est souvent sentie comme une « marionnette » entre les mains des metteurs en scène. Dans ce rôle de robot précieux et respecté par les autres, elle a commencé à réfléchir au corps abandonné, marionnettique, et à la façon de celui-ci pourrait danser.

Après avoir travaillé pour Philippe Decouflé, James Thierrée, Angelin Preljocaj ou Alain Platel, participé à de nombreux spectacles avant de signer ses propres chorégraphies, cette prodige japonaise déclare : « il y a des danseurs qui dansent avec leur peau et les autres avec leurs muscles. En tant que chorégraphe, je cherche à danser avec mes os ».

C’est donc sur une maîtrise très fine de l’ossature même du mouvement qu’elle base sa dernière création, mais aussi sur sa vie d’artiste mouvementée où, lors des rares temps de pause, elle a le loisir d’éprouver un sentiment de solitude, d’être hantée par le spectre de la mort et de se demander « comment vais-je danser lorsque je serai morte » ?

——————————–
Référencement web par DanseAujourdhui

https://www.danseaujourdhui.fr/agenda-spectacles-danse-pres-de-chez-moi/