Religieuse à la Fraise

namethumb_w600px_img_event_d3359b6b-d84a-40ab-a8c0-36a4d6b995063 © Christophe Raynaud de Lage
  • Contemporaine (Danse)

Théâtre Silvia Monfort (Paris)

106 Rue Brancion
75015 Paris

10 mar. 2016 - 27 mar. 2016

mars 2016 :

  • Jeudi 10 de 19:30 à 20:30
  • Vendredi 11 de 19:30 à 20:30
  • Samedi 12 de 15:30 à 15:30
  • Dimanche 13 de 15:30 à 16:30
  • Jeudi 24 de 19:30 à 20:30
  • Samedi 26 de 16:30 à 17:30
  • Dimanche 27 de 16:30 à 17:30

« Si moi j’étais dans ton corps et toi dans le mien ? », une pièce poétique, inventive et drôle

Kaori Ito dans Religieuse à la Fraise excelle dans le registre des pièces courtes

Dans le cadre de Sujets à vif, la SACD invite des duo d’artistes à créer une pièce sur la rencontre pour une durée de 30 minutes. Dans Religieuse à la Fraise, Kaori Ito, danseuse-chorégraphe, et Olivier Martin-Salvan, comédien, chanteur, réussissent parfaitement cet exercice de style pour la joie du public. Les spectateurs les ont applaudi chaleureusement après avoir glapi de plaisir, comme des enfants après une histoire captivante.

Kaori Ito et Olivier jouent de leurs différences physiques. Une scènette les montre comparant leurs mensurations. Chaque mesure provoque un éclat de rire des spectateurs. Kaori Ito et Olivier varient les scènes de couple pour nous faire rire. Tout est tendresse entre la malicieuse et le débonnaire. Je me croirais dans un conte pour enfants. J’ai une pensée émue pour Schrek et je regrette que mes enfants ne soient pas là pour rire avec moi.

Kaori Ito et Olivier Martin-Salvan forment un nouveau couple mythologique, l’Ogre et son Elfe. Cette image n’engage que moi. Kaori est petite, mince, souple. Olivier est grand, gros, massif. Ils entrent en scène, Kaori agrippée dans le dos d’Olivier. Le couple est fusionnel, le contact de leurs peaux est quasi-permanent : Kaori est collée à son homme. Au contraire des frères siamois, ces deux-là sont tellement différents qu’ils se complètent. Le couple est tendre et complice, les spectateurs sont vite conquis. Les tendresses de Kaori pour son Ogre, lui tirer les poils, découvrir son ventre obèse, examiner ses gencives nous émeuvent, font sourire. C’est une joyeuse bacchanale.

Kaori Ito signe ici avec Olivier une pièce légère très réussie. Pas de doute, elle sait entraîner les spectateurs. Religieuse à la Fraise est un spectacle à part entière, à déguster en 30 minutes.

Catherine Zavodska, 11 juillet 2014, festival d’Avignon 2014

Présentation du Théâtre

« Une rencontre entre deux corps. Elle, 40 kg. Lui, 120. Le gros et la petite. La Japonaise et le Français. Olivier Martin-Salvan, comédienchanteur. Et Kaori Ito, danseuse-chorégraphe. Donner à voir cette rencontre. À partir des contraintes physiques des deux corps, jouer
avec la monstruosité de leurs différences. Une confrontation entre deux mondes et l’envie de faire un échange. « Si moi j’étais dans ton corps et toi dans le mien ? » Échanger les corps, inverser les rôles. S’essayer à la discipline de l’autre… Olivier et Kaori s’opposent et s’affrontent. Ils cherchent à danser ensemble.

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr