Nuit blanche à Ouagadougou

namethumb_w600px_img_event_23288eb7-5945-43a8-abcf-82b91a6d9fd8 © Pierre Van Eechaute
  • Danse urbaine

Bateau Feu (Dunkerque)

Place du Général de Gaulle
59140 Dunkerque

31 mai. 2016

Le Mardi 31 mai 2016 de 20:00 à 21:30.

Entre danse et slam : un cri pour la liberté.

Une chorégraphie généreuse et nourrie de multiples influences, qui navigue entre l’Afrique et l’Occident, comme un pont miraculeux entre les cultures. Inspirée initialement de l’atmosphère des quatre villes africaines qui l’accueillaient en résidence et du désir de collaborer avec un rappeur-slameur burkinabé très engagé, Nuit blanche à Ouagadougou a comme préfiguré cette nuit d’insurrection du 31 octobre 2014 à Ouagadougou où les citoyens ont imposé le départ de leur dirigeant tricheur.

Ainsi la pièce est un enchaînement de tableaux, entrées et sorties, qui racontent avec les corps le sentiment d’urgence qui règne parfois la nuit dans une ville. Une atmosphère entre tension et suspense qui souffle aussi une énergie vitale puissante. On y ressent mieux qu’en plein jour l’urgente nécessité de jouir de la vie, de savoir saisir le moment présent, si éphémère.

Le geste emprunte au hip-hop, à la danse africaine, à la danse contemporaine tandis que la voix de Smockey, ses mots sans concession, disent la nécessaire révolte et la fierté d’être partie prenante de son destin.

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr