namethumb_w600px_img_event_dcaa85c5-99d6-44c8-80af-79a0848edfc52 © Guy Delahaye
  • Contemporaine (Danse)

Théâtre du Rond-Point (Paris)

2 Avenue Franklin Delano Roosevelt
75008 Paris

17 nov. 2015 - 6 déc. 2015

novembre 2015 :

  • Mardi 17 de 18:30 à 19:30
  • Mercredi 18 de 18:30 à 19:30
  • Jeudi 19 de 18:30 à 19:30
  • Vendredi 20 de 18:30 à 19:30
  • Samedi 21 de 18:30 à 19:30
  • Mardi 24 de 18:30 à 19:30
  • Mercredi 25 de 18:30 à 19:30
  • Jeudi 26 de 18:30 à 19:30
  • Vendredi 27 de 18:30 à 19:30
  • Samedi 28 de 18:30 à 19:30
  • Dimanche 29 de 15:00 à 16:00

décembre 2015 :

  • Mardi 1 de 18:30 à 19:30
  • Mercredi 2 de 18:30 à 19:30
  • Jeudi 3 de 18:30 à 19:30
  • Vendredi 4 de 18:30 à 19:30
  • Samedi 5 de 18:30 à 19:30
  • Dimanche 6 de 15:00 à 16:00

Elvis Presley et Merce Cunningham, deux noms que l’on n’associerait pas d’emblée, et pourtant…

Memphis, années cinquante. Elvis Presley chante Heartbreak Hotel. La culture rock explose. Mêmes années, à New York, Merce Cunningham marque l’émergence d’une nouvelle ère pour la danse contemporaine. À Elvis Presley succèdent les Beatles, les Rolling Stones, Bob Dylan. Le rock devient une culture, un son de révolte, une parole engagée, un défouloir ou une marge. Ailleurs, Merce Cunningham fait école. Ses exigences, la rigueur et la grâce de son geste artistique se transmettent, se déploient, se transforment. Parmi ses élèves, Jean-Claude Gallotta, fou de rock et de danse, grandit aux rythmes du Velvet Underground, de Nick Drake et d’Iggy Pop, de PJ Harvey et des Clash. Directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble depuis près de trente ans, créateur et chorégraphe, Jean-Claude Gallotta signe des pièces majeures de l’histoire de la danse, Ulysse; Mammame; Docteur Labus; Trois Générations, ou récemment L’Homme à tête de chou d’après Serge Gainsbourg revu par Alain Bashung, succès au Rond-Point en 2009. Il provoque ici un rapprochement physique, sexuel, entre le rock et la danse contemporaine. Treize morceaux emblématiques de l’histoire de la musique, des prémices aux voix déchirées de Patti Smith ou Kurt Cobain. Il entraîne les douze corps de ses danseurs dans des ballets électriques, poèmes enragés, ivres de vie et de mort, autant d’évocations brûlantes et passionnées d’un rock pur, d’un art libre.

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr