My Ladies Rock

namethumb_w600px_img_event_843398e1-4399-4b1c-9dcb-c2b55e28bf68 © Théâtre du Rond-Point
  • Contemporaine (Danse)

Théâtre du Rond-Point (Paris)

2 Avenue Franklin Delano Roosevelt
75008 Paris

16 jan. 2018 - 4 fév. 2018

janvier 2018 :

  • Mardi 16 de 18:30 à 20:00
  • Mercredi 17 de 18:30 à 20:00
  • Jeudi 18 de 18:30 à 20:00
  • Vendredi 19 de 18:30 à 20:00
  • Samedi 20 de 18:30 à 20:00
  • Mardi 23 de 18:30 à 20:00
  • Mercredi 24 de 18:30 à 20:00
  • Jeudi 25 de 18:30 à 20:00
  • Vendredi 26 de 18:30 à 20:00
  • Samedi 27 de 18:30 à 20:00
  • Mardi 30 de 18:30 à 20:00
  • Mercredi 31 de 18:30 à 20:00

février 2018 :

  • Jeudi 1 de 18:30 à 20:00
  • Vendredi 2 de 18:30 à 20:00
  • Samedi 3 de 18:30 à 20:00
  • Dimanche 4 de 18:30 à 20:00

Ballets poétiques, enragés de liberté.

Point de départ de « My Rock » en 2015 sur le grand plateau du Rond-Point : un rapprochement sensuel entre les rois du rock et la danse contemporaine. Avec « My Ladies Rock », trois ans plus tard, Jean-Claude Gallotta convoque les voix des femmes, rockeuses et pionnières : folies et résistances dans un monde qui marine dans la testostérone. Il fait danser quatorze morceaux emblématiques de l’histoire de la musique rock par les interprètes du Groupe Émile Dubois. Ballets poétiques, enragés de liberté, sur les morceaux révoltés des reines de la culture pop-rock, sons de révolte, paroles violentes, défouloirs et marges, où les mythes féminins irradient : d’Aretha Franklin à Patti Smith en passant par Joan Baez et Tina Turner.

Créateur et chorégraphe, auteur associé au Rond-Point, Jean-Claude Gallotta a signé des pièces majeures de l’histoire de la danse : « Ulysse » ; « Mammame » ; « Docteur Labus » ; « Trois générations » ou « L’Homme à tête de chou » d’après Gainsbourg revu par Alain Bashung, succès au Rond-Point en 2009. En 2016, il recrée la compagnie de ses débuts, le Groupe Émile Dubois, après trente années à la tête du Centre chorégraphique national de Grenoble. Avec « My Ladies Rock », il entraîne ici les danseurs, ivres de désir et de colère, dans des ballets électriques. Autant d’évocations brûlantes et passionnées d’un art pur et libre, dans le versant opposé, féminin, de « My Rock ». Les femmes se sont donné le droit, d’après le dramaturge Claude-Henri Buffard, d’être « des hommes comme les autres », sur le plateau où les mouvements deviennent des poèmes enragés.

Référencement web DanseAujourdhui:

http://www.danseaujourdhui.fr/agenda-spectacles-danse-pres-de-chez-moi/