Mitten wir im Leben sind

namethumb_w600px_img_event_06f5a721-951f-4e6c-a4e6-3e23d3e8096c © Anne Van Aerschot
  • Contemporaine (Danse)

Opéra Comédie (Montpellier)

Place de la Comédie
34000 Montpellier

4 juil. 2018 - 6 juil. 2018

juillet 2018 :

  • Mercredi 4 de 20:00 à 22:00
  • Jeudi 5 de 20:00 à 22:00
  • Vendredi 6 de 20:00 à 22:00

première en France, en attendant de le voir à La Philharmonie de Paris

Un violoncelliste, trois danseurs, deux danseuses et six Suites de Bach, chacune portée par un interprète différent. Avec Mitten wir im Leben sind (Au coeur de la vie, nous sommes…), la chorégraphe dont l’oeuvre s’est inventée entre complexité et épure, affine encore son rapport intime avec l’écriture musicale de Jean-Sébastien Bach et la pensée qui la sous-tend, explorant sans relâche l’infini du mouvement. « One note, one step » aime à répéter Anne Teresa De Keersmaeker dans son travail de répétition avec les danseurs. D’où un art en équilibre entre l’abstrait et le concret, des corps qui évoluent dans le temps et l’espace, avec la gravité qui leur sert d’ancrage et de contrainte pour donner à voir une danse qui libère. Dans un décor dépouillé mais sculpté par la lumière, surgissent ainsi des constructions vertigineuses inspirées des mathématiques, un geste minimal qui dessine avec précision des spirales, des cercles et des tracés géométriques, des changements d’axe qui perturbent notre perception, mais encore des bonds, des courses et des rondes pleines d’élan. Pour cette collaboration d’exception avec Jean-Guihen Queyras qui a transcrit la ligne de basse cachée des six Suites de Bach afin de laisser danser la musique et abolir toute pesanteur, la chorégraphe livre une méditation chorégraphique autour de la vie, la mort et la rédemption, fait vibrer une expérience du monde antérieure au langage et célèbre la vie, irrésistiblement. Isabelle Danto