Les Choses qui passent

namethumb_w600px_img_event_287def38-c585-4b5d-80ef-8fcc697d67fc © Jan Versweyveld
  • Contemporaine (Danse)

Cour du Lycée Saint-Joseph (Avignon)

Rue des Lices
84000 Avignon

14 juil. 2018 - 21 juil. 2018

juillet 2018 :

  • Samedi 14 de 22:00 à 23:59
  • Dimanche 15 de 22:00 à 23:59
  • Mardi 17 de 22:00 à 23:59
  • Mercredi 18 de 22:00 à 23:59
  • Jeudi 19 de 22:00 à 23:59
  • Vendredi 20 de 22:00 à 23:59
  • Samedi 21 de 22:00 à 23:59

Pièce de théâtre contemporain et chorégraphie de Koen Augustijnen des ballets c de la b !

Au centre de la scène, deux très vieux amants attendent la mort, persuadés que personne ne connaît l’horrible secret qui les lie. Leurs enfants et petits-enfants essaient en vain de s’en libérer ; les fardeaux familiaux se transmettent toujours de manière souterraine. De la société rigide de La Haye, dépeinte dans le roman de Louis Couperus, Ivo van Hove conserve l’atmosphère étouffante, l’aspect tragique. La scène, salle d’attente ou purgatoire, est l’espace de toutes les désillusions, un abîme, emprisonnant les sentiments dont on ne sait plus s’ils s’apaisent ou se déchaînent. Dans une résonance pulsatile, une horloge égrène le temps. Course inéluctable… En noir, les personnages tel un choeur antique portent en eux une angoisse qui prend en étau, bloque les désirs, asphyxie les aspirations. Les émotions parfois délicates restent avant tout crues, souvent abrasives, sans aucun répit pour ce fil générationnel pris au piège. Ivo van Hove, curieux des intuitions si contemporaines de Louis Couperus, a choisi de réfléchir aux moyens d’échapper à son destin, à son héritage. N’y a-t-il pas d’autres formes de relations à inventer en dehors de la classique famille ?