L’Après-Midi d’un Foehn

namethumb_w600px_img_event_085865cf-2200-4ff1-b1cf-79af4a622a67 © Jean-Luc Beaujault
  • Jeune Public (Danse)

Le Pavillon Noir (Aix-en-Provence)

530 Avenue Wolfgang Amadeus Mozart
13627 Aix-en-Provence

20 avr. 2016 - 23 avr. 2016

avril 2016 :

  • Mercredi 20 de 14:30 à 15:00
  • Mercredi 20 de 09:15 à 09:45
  • Mercredi 20 de 10:30 à 11:00
  • Jeudi 21 de 09:15 à 09:45
  • Jeudi 21 de 10:30 à 11:00
  • Jeudi 21 de 14:30 à 15:00
  • Vendredi 22 de 09:15 à 09:45
  • Vendredi 22 de 10:30 à 11:00
  • Vendredi 22 de 14:15 à 14:45
  • Samedi 23 de 11:00 à 11:30
  • Samedi 23 de 14:30 à 15:00
  • Samedi 23 de 17:00 à 17:30

Un ballet chorégraphique pour marionnettes en plastique dont l’histoire se raconte au gré du vent

Pour Phia Ménard « l’art est le seul endroit où l’on peut encore se rêver, rêver le monde, exprimer sa pensée ». Surtout lorsque celle-ci vole au gré du vent, cette matière instable, impalpable, invisible qui lui a donné des ailes pour créer L’après-midi d’un foehn Version 1 ! Un ballet chorégraphique pour marionnettes en plastique dont l’histoire se raconte au gré du vent, là encore… Sans tricherie ni artifice, tout est visible, tout est montré. Une paire de ciseaux, un rouleau de scotch, des sacs plastiques, la musique de Debussy, des bruissements d’ailes, des cris d’animaux sauvages, le souffle de sept ventilateurs… et c’est tout un univers en création qui s’offre à nos yeux. Une ronde joyeuse, multicolore, ludique, poétique, aérienne. Un jeu où les « Faunes » s’évaporent dans les airs, tournoient, virevoltent et nous dépossèdent de la grâce tant ils sont graciles. Et imprévisibles : ici puis là-bas, glissant à terre et s’élevant au ciel, pliés, froissés, tordus, recroquevillés, gonflés, dégonflés… Comme un soudain retour au monde de l’enfance, lorsqu’on donnait vie aux objets, les nommait, inventait des personnages, une histoire. Des histoires ! Librement inspiré du poème de Mallarmé et de l’œuvre symphonique de Debussy, la version pour enfants de Phia Ménard est aussi une manière originale de les sensibiliser à la force destructrice du plastique : le regarder s’envoler, c’est beau, mais le laisser traîner, c’est moche !

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr