La fille mal gardée

namethumb_w600px_img_event_aec970a8-d98d-4f4a-9bb0-26e6775ac82510 © Opéra national de Paris
  • Ballet

29 juin. 2015 - 14 juil. 2015

juin 2015 : Lundi 29 de à

juillet 2015 :

  • Jeudi 2 de 19:30 à 22:00
  • Vendredi 3 de 19:30 à 22:00
  • Samedi 4 de 19:30 à 22:00
  • Lundi 6 de 19:30 à 22:00
  • Mercredi 8 de 19:30 à 22:00
  • Vendredi 10 de 19:30 à 22:00
  • Samedi 11 de 19:30 à 22:00
  • Mardi 14 de 19:30 à 22:00

Version de Frederick Ashton (1960) du premier ballet moderne.

BALLET EN DEUX ACTES
D’APRÈS JEAN DAUBERVAL
La Fille mal gardée est le plus ancien ballet d’action connu du répertoire français tout en étant le premier ballet moderne. Créée au Grand-Théâtre de Bordeaux quelques jours seulement avant la Révolution française, son succès est immédiat et la pièce fait rapidement le tour de l’Europe et des États-Unis. Pour la première fois, l’argument ne concerne plus ni dieux ni héros antiques mais raconte, par la pantomime, les péripéties de deux jeunes amoureux, Lise et Colas. C’est dans la version de Frederick Ashton, créée pour le Royal Ballet de Londres en 1960, que La Fille mal gardée revient au Palais Garnier en 2007. Sur une musique de Louis Joseph Ferdinand Hérold, réorchestrée par John Lanchbery, le chorégraphe conçoit un ballet plein d’humour, de tendresse et de gaîté, redonnant vie à la pastorale de Dauberval.