Il n’est pas encore minuit…

namethumb_w600px_img_event_b9594924-5706-4bd8-8215-c4aed01ed96b © Christophe Raynaud de Lage
  • Contemporaine (Danse)

Le Moulin du Roc (Niort)

9 Boulevard Main
79000 Niort

5 déc. 2016 - 6 déc. 2016

décembre 2016 :

  • Lundi 5 de 20:30 à 21:30
  • Mardi 6 de 19:30 à 20:30

22 acrobates défient les lois de la pesanteur et racontent l’histoire du danse de rue : Le « Lyndi Hop »

Haute voltige pour 22 acrobates. La nouvelle création des XY va encore plus loin, encore plus haut, et démultiplie une énergie sidérante, car… Il n’est pas encore minuit… Un titre qui raconte que la fête bat son plein, que les corps exultent, et qu’il est encore temps de s’amuser ensemble… dans une course contre la montre.
Au collectif. 22 acrobates : que permet une telle distribution ?
D’aller encore un peu plus loin : réaliser des mouvements plus périlleux, monter plus haut, voler un peu plus longtemps, chuter sans se faire mal, ricocher d’îlots en îlots, tout en assurant la sécurité de chacun. L’énergie du swing, des chutes et déviations nous impose un rythme soutenu. C’est ce rythme qui met les corps en tension et fonde la dynamique de chaque scène. Nous avons travaillé dans ce sens avec le souci de préserver une certaine légèreté avec une pointe d’auto-dérision sur ce qui se joue dans l’instant.
Cela signifie quoi : repousser les limites de l’acrobatie ?
Trouver de nouvelles formes ou dévier des formes académiques. Nous sommes partis sur différents principes :
• Les phrases : il ne s’agit plus de figures isolées mais de phrasés, d’enchaînements, de rebonds.
• Les déviations : qui ont pour but d’intervenir sur une figure en cours pour en changer la trajectoire.
• Les chutes : à la recherche du contre principe qui fait qu’une figure arrive en haut, nous cherchons à ce que le point culminant ne soit qu’un passage vers un « écroulé ».
À Loïc Touzé, chorégraphe œil extérieur.
Qu’est-ce que la danse peut dire de l’acrobatie ?
Ils ont fait le choix d’avoir des cours de Lindy Hop qui est une danse sociale, festive et décontractée. On a constaté qu’elle se marie particulièrement bien avec les portés en duo. On a aussi tenté d’apprivoiser ce « bounce » et de l’appliquer à l’acrobatie, d’en déformer le rythme et de travailler dans cet élan.

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr