Histoire de l’imposture

namethumb_w600px_img_event_80bb5eea-7764-40a6-a8fd-93b9388ec885 © Thibault Gregoire
  • Contemporaine (Danse)

Dieppe Scène Nationale (Dieppe)

Boulevard Berigny
76200 Dieppe

11 avr. 2018

Le Mercredi 11 avril 2018 de 20:00 à 21:00.

Entre danse et théâtre, vitriol et tendresse, distance et empathie

«L’imposture : un état «normal» de notre civilisation ?» Roland Gory, La fabrique des imposteurs

Un carré de lumière apparaît au centre du plateau noir. Des corps, exposés, sans autres signes distinctifs que physiques, évoluent tout autour, se courbent, se rencontrent, se cherchent. Arrivent le vêtement et l’accessoire : une paire de lunettes et une chemise, les mêmes pour les femmes et les hommes. C’est le début de l’uniforme, de l’uniformisation, les corps et les postures sont affectés, liés à ce carcan. Les attentes et les gestes deviennent codifiés, les flashes et injonctions en voix off rythment les mouvements des personnages, jusqu’à la démesure et la surexposition. Ils essaieront bien de trouver une liberté dans les différents costumes qu’ils devront revêtir mais, toujours, seront ramenés à poser, à bouger, contraints par la souplesse, la rigidité ou les connotations sociales de leurs habits et atours.

La compagnie Mossoux-Bonté (accueillie avec A taste of poison en mars 2017) revient avec un opus à nouveau décalé, oscillant entre danse et théâtre, entre vitriol et tendresse, entre distance et empathie. Histoire de l’imposture se déploie avec des focus inquiétants et des éclats d’humour, pointus et salvateurs.

——————————–
Référencement web par DanseAujourdhui

https://www.danseaujourdhui.fr/agenda-spectacles-danse-pres-de-chez-moi/