Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire

namethumb_w600px_img_event_f7f3fa25-6b37-4171-bdc4-50c5fcc8ddc5 © DR
  • Contemporaine (Danse)

Cloître des Carmes (Avignon)

Place des Carmes
84000 Avignon

20 juil. 2017 - 25 juil. 2017

juillet 2017 :

  • Jeudi 20 de 22:00 à 23:15
  • Vendredi 21 de 22:00 à 23:15
  • Samedi 22 de 22:00 à 23:15
  • Lundi 24 de 22:00 à 23:15
  • Mardi 25 de 22:00 à 23:15

Un récit d’identités multiples et un dialogue poétique avec l’Histoire de la Tunisie racontés par la danse.

Des hommes, des femmes tournés vers la mer. Ils regardent, s’adressent à cet espace à la fois réel et fictionnel, à cette culture du littoral qui du Liban ou de la Tunisie placent les êtres face à une immensité que l’on fête, accable ou rêve… La mer que l’on contemple, ce sont aussi ces rangées de spectateurs à qui l’on s’adresse mais que l’on ne voit plus. Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire est l’histoire d’un homme, d’un Tunisien mais aussi français qui raconte une identité multiple. C’est la décision de Radhouane El Meddeb d’aller créer en Tunisie, de rejoindre ceux qui ont participé à la révolution, mais ceux aussi qui regardent avec méfiance celui qui a abandonné le pays natal. Revenir, dire son tumulte émotionnel, danser sa colère face à un pays qui laisse les classes pauvres aller vers les extrémistes, c’est le chemin que le chorégraphe assume. En révélant une vision de la Tunisie moderne en prise avec une histoire ambiguë, la pièce dit le deuil personnel mais aussi universel. Dans l’espace presque vide du plateau, la présence du texte et de la musique racontent l’échappatoire qu’offre l’eau. Que ce soit après une journée de travail, avant de prendre une décision, cette immensité reste toujours le lieu que l’on contemple, auquel on s’adresse et auquel on livre soucis, incertitudes et rêves de politique et d’absolu.

Référencement web: https://www.danseaujourdhui.fr/agenda-spectacles-danse-pres-de-chez-moi/