namethumb_w600px_img_event_ee6401a7-d4fd-4ecc-8f69-fe2d57618644 © François Stemmer
  • Contemporaine (Danse)

Le Prisme (Élancourt)

Av. du 19 mars 1962
78990 Élancourt

27 mar. 2015

Le Vendredi 27 mars 2015 de 21:00 à 22:00.

Création 2013 d’un chorégraphe en pleine assomption

Créée pour le Ballet de Marseille et pour dix-sept danseurs, la nouvelle pièce d’ Olivier Dubois est une fresque visionnaire et onirique en deux tableaux dans laquelle un être solitaire lutte avec ces « anges terribles » dont parle le poète R.M. Rilke dans les Elegies de Duino, texte dont s’est inspiré le chorégraphe. Et c’est effectivement cet être solitaire que le chorégraphe convoque sur scène, à demi – nu, dans un clair obscur qui évoque les grands peintres du romantisme noir, laissant se déployer les puissances de l’imaginaire et du songe. Un flux de forces et un flot d’images apparaissent et disparaissent dans des mouvements rythmés par la partition électronique sourde de François Caffenne qui fait entendre la pluie et l’orage et l’Elegie au piano de Richard Wagner. Deux solistes réussissent tour à tour à apprivoiser ces forces infernales et redessinent, au masculin puis au féminin, la place de l’homme dans le monde. Cette pièce puissante et hypnotique réinvente ainsi l’individuel et le collectif en faisant sentir l’invisible et le visible et en conviant le spectateur à apprivoiser lui aussi les formes qui évoluent dans l’obscurité.

Dans cette trajectoire qui va des ténèbres à la lumière, les interprètes impeccablement mis en scène par Olivier Dubois semblent dire avec lui, une nouvelle fois, que ce qui fait l’humanité est notre capacité à se révolter, à résister encore et toujours.