Création 2016

namethumb_w600px_img_event_8d1caa1d-9d15-4a49-82eb-d1dfa152a1aa1 © CPRowe photography
  • Contemporaine (Danse)

Le Toboggan (Décines-Charpieu)

14 Avenue Jean Macé
69150 Décines-Charpieu

24 sept. 2016 - 25 sept. 2016

septembre 2016 :

  • Samedi 24 de 21:00 à 22:30
  • Dimanche 25 de 18:00 à 19:30

Les deux chorégraphes collaborent pour fusionner le chant et la danse en une seule création.

Quel est le point commun entre le Dancehall jamaïcain, des chants traditionnels de Géorgie et la danse sur pointe ? François Chaignaud et Cecilia Bengolea raffolent des associations insolites. Depuis 2005, ils sollicitent les cultures et techniques du corps les plus variées. Des danses de l’entre-deux-guerres en sylphides modernes, du ballet classique aux danses urbaines, les matériaux qu’ils récoltent avec un appétit inépuisable dialoguent joyeusement sur scène.
Cette création s’inscrit dans le prolongement d’une aventure unique : en 2015, François Chaignaud et Cecilia Bengolea ont fait partie des tout premiers chorégraphes invités à créer pour le Tanztheater Wuppertal depuis la mort de Pina Bausch. Sous leur direction, la troupe devient chorale, rappe, apprend d’une chorégraphe jamaïcaine, et l’air de fête que The Lighters’ Dancehall Polyphony rend à la scène de Pina est salué par la critique internationale.
Avec trois danseuses polyvalentes, ils reprennent le fil du travail entrepris en Allemagne. Tandis que François Chaignaud explore les chants polyphoniques traditionnels géorgiens et médiévaux, Cecilia Bengolea est nourrie par ses séjours en Jamaïque. Le Dancehall, né il y a un demi-siècle et influencé par le reggae, y est à la fois technique et exutoire subversif. À la croisée des formes, les deux chorégraphes se retrouvent pour fondre chant et danse en une seule écriture hétéroclite – un défi profondément humaniste, relevé avec humour. Pour l’Espace 1789 de saint-Ouen

Référencement web par www.danseaujourdhui.fr