Correria Agwa

namethumb_w600px_img_event_bbab0d75-0457-42c9-b586-22d6f3cec743 © DR
  • Danse urbaine

Théâtre Romain Rolland (Villejuif)

18 Rue Eugène Varlin
94800 Villejuif

18 nov. 2016

Le Vendredi 18 novembre 2016 de 20:30 à 22:00.

Correria nous plonge dans une course frénétique comme celle qui rythme nos vies. Agwa est placée sous le signe de l’eau, composant essentiel de notre corps et symbole de renouveau.

À la source du projet, une rencontre : celle de Mourad Merzouki avec des jeunes danseurs du Brésil lors de la Biennale de la danse de Lyon en 2006. Originaires de Rio de Janeiro, les dix danseurs ont des histoires qui plongent leurs racines dans les favelas et qui semblent étonnamment familières. Ayant grandi dans la marginalité, ils ont tous puisé dans leur passion pour la danse, la rage de s’en sortir et d’aller vers l’autre. Les interprètes mélangent allègrement et sans aucun complexe hip hop, capoeira, samba, musique électronique et bossa nova pour faire émerger une danse aux acrobaties époustouflantes, bourrée d’énergie et d’invention… Correria nous plonge dans une course frénétique comme celle qui rythme nos vies. Une mise en corps et en mouvement à couper le souffle ! Agwa est placée sous le signe de l’eau, à la fois composant essentiel de notre corps, ressource naturelle précieuse — vitale même — que l’on se doit de préserver et symbole de renouveau. Le Progrès titrait à la création : « Le Lyonnais Mourad Merzouki offre un triomphe aux surdoués des favelas. Les jeunes Brésiliens ont cassé la baraque. Leur Agwa c’est du champagne ».

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr