namethumb_w600px_img_event_b1d6bc1f-330f-4a8f-a5eb-be10c76441d61 © Agence Simone
  • Ballet

Théâtre National de Chaillot (Paris)

1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre
75016 Paris

22 mar. 2017 - 24 mar. 2017

mars 2017 :

  • Mercredi 22 de 19:30 à 21:00
  • Jeudi 23 de 19:30 à 21:00
  • Vendredi 24 de 19:30 à 21:00

Recommandation DanseAujourdhui

Soirée DanseAujourdhui : mercredi 22 mars, 19H30 (réservation : catherine@danseaujourdhui.fr)

Auguri est une fresque qui emprunte au divin et au païen, une danse à perdre haleine, une « avalanche, foudre, tonnerre, raz-de-marée » qui saisit les corps.
Olivier Dubois a pris son temps pour « rencontrer » la danse : ce n’est qu’à vingt-trois ans qu’il entre dans la ronde, interprète tout d’abord, chorégraphe par la suite. Il parle de ce « désir sauvage » qu’il a eu alors de danser. Auprès d’Angelin Preljocaj ou de Jan Fabre, par exemple.

En 1999, il signe Under Cover, son premier solo, mais c’est avec Pour tout l’or du monde qu’il est repéré au Festival d’Avignon. Depuis, Olivier Dubois est l’un des artistes français les plus demandés. En 2012, Tragédie marque un accomplissement : une pièce fleuve pour une vingtaine de danseurs qui produisit un électrochoc sur le public et n’a pas cessé de tourner. Directeur depuis 2014 du CCN Ballet du Nord, Olivier Dubois dévoile enfin Auguri, sa nouvelle pièce attendue. Le titre même fait référence aux augures, « cette meute protéiforme, cette entité complexe aux règles secrètes et ancestrales ». Sur le plateau, le chorégraphe imagine un ballet où « tout ne sera que courses : courir vers, rejoindre au plus vite, au plus tôt ; élancer nos corps, les destiner mais aussi courir pour s’éloigner, échapper, fuir ce destin ». Des corps coureurs en quête de cet absolu… le bonheur. « Ils sont ces éléments toujours imprévisibles et secrets qui, par leur puissance, bousculent et détruisent. »

Auguri est une fresque qui emprunte au divin et au païen, une danse à perdre haleine, une « avalanche, foudre, tonnerre, raz-de-marée » qui saisit les corps. Portée par la création musicale de François Caffenne et les lumières de Patrick Riou, Auguri s’annonce comme une symphonie en mouvement.
Philippe Noisette pour le Théâtre national de Chaillot

Référencement Agendas Web : www.danseaujourdhui.fr