« At the same time we were pointing a finger at you we realized we were pointing three at ourselves… »

namethumb_w600px_img_event_befd87a4-7c55-4ed4-afcf-f1a450d9be0d9 © Christophe Raynaud de Lage
  • Danse du Monde

Centquatre (Paris)

5 Rue Curial
75019 Paris

11 avr. 2015 - 12 avr. 2015

avril 2015 :

  • Samedi 11 de 19:00 à 21:00
  • Dimanche 12 de 15:00 à 17:00
  • Dimanche 12 de 18:30 à 20:30

Création du Festival d’Avignon 2014

Difficile d’imaginer contraste plus marqué que celui existant entre Germaine Acogny et Robyn Orlin. Toutes deux chorégraphes. Toutes deux africaines. Et de très fort tempérament. Germaine Acogny est héritière de Maurice Béjart, conceptrice d’une codification des pas de la danse moderne du continent noir. Depuis 1998 sur la côte du Sénégal, elle surmonte tous les obstacles pour assurer la permanence de l’École des Sables, où elle reçoit de jeunes danseurs de toute l’Afrique. Robyn Orlin est sud-africaine, blanche, expérimentatrice des écritures scéniques de la performance. Ainsi décape-t-elle les représentations post-coloniales de la société de l’après-apartheid. Sans ménagement, avec un humour féroce, elle bouscule les images installées, y compris celles que les Noirs aiment entretenir d’eux-mêmes. Quand la première invite la seconde à chorégraphier une pièce avec les meilleurs éléments qu’elle a formés, on pressent une rencontre explosive. Au meilleur sens du terme.

Gérard Mayen pour le Théâtre de la Ville