A Love Supreme

namethumb_w600px_img_event_3df30242-f9e9-4950-8194-ad0d721192bc © DR
  • Contemporaine (Danse)

Le Parvis (Ibos)

Route de Pau
65420 Ibos

16 mai. 2017

Le Mardi 16 mai 2017 de 20:30 à 22:00.

Anne Teresa De Keersmaeker compose pour A love Supreme une chorégraphie à la mesure du chef-d’œuvre de John Coltrane, afin de nous offrir une palette éblouissante de danse improvisée.

« L’improvisation n’est rien d’autre qu’une composition instantanée. » dit Anne Teresa De Keersmaeker. Voilà une note d’intention que n’aurait pas reniée Coltrane, lui dont la musique prend appui sur des structures de blues desquelles il fait émerger des phrases musicales d’une haute liberté d’expression, enflammées d’une imagination sans limite. Dans la suite instrumentale A Love Supreme vibre une tension particulière entre la complexité et l’épure, tension que la chorégraphie créée en 2005 par Anne Teresa De Keersmaeker et le danseur Salva Sanchis fait sienne, en relevant le défi d’un parfait entrelacement de l’improvisation et de l’organisation formelle…
Anne Teresa De Keersmaeker a déjà présenté nombre de ses pièces au Parvis au cours de ces dernières années : Drumming, En attendant, D’un soir un jour, Bitches Brew, Achterland. Toutes démontrent une constante dans son œuvre : la relation si particulière de sa danse à la musique, celle-ci s’imposant comme la force motrice de ses chorégraphies virtuoses. Elle a collaboré avec les improvisateurs d’Aka Moon, puisé dans le répertoire des plus grands compositeurs classiques et contemporains, et de la musique jazz avec Bitches Brew / Tacoma Narrow (présenté en 2014) qui laissait infuser le tempérament de la danse dans le bouillonnement d’un album culte de Miles Davis, Bitches Brew, issu de l’enregistrement de plusieurs séances d’improvisation, à la toute fin de la « décennie tumultueuse » des sixties. Ce fut aussi pour elle l’occasion d’approfondir des systèmes d’improvisation, où « les notions de liberté, de décision dans l’instant, de travail sur le présent » peuvent donner au mouvement son acuité maximale. Le Parvis est heureux d’accueillir de nouveau cette grande figure de la danse belge et mondiale.
Pour le Parvis d’Ibos

Référencement web par www.danseaujourdhui.fr