Kader Attou – Opus 14

Kader Attou – Opus 14
  • kader-attou-opus©michel-cavalca

20.00€ 15.00€

RECOMMANDATION

En sélection du Prix des spectateurs

MAC Créteil

Jeudi 24 novembre, 21H

4 en stock

Partager

Avis

Recommandation DanseAujourdhui

J’avais découvert le spectacle précédent The Roots en famille au festival danse de Vaison-La-Romaine. Vous êtes nombreux à l’avoir découvert en décembre 2015 à Chaillot, où était également présentée Opus 14. Ce sont des spectacles qui touchent tout le monde de 7 à 77 ans, de tous les goûts, de toutes les cultures, spectateurs passionnés et amateurs. C’est un art qui rassemble. L’énergie des danseurs est contagieuse. Cela fait plaisir à voir et à vivre.

Kader Attou est candidat au Prix DanseAujourdhui des spectateurs. Il viendra à notre rencontre avant la fin de la saison. L’excellent accueil des deux pièces par le public nous donne l’occasion de les voir encore ou même de les revoir en y emmenant des amis ou de la famille. Ne boudez pas votre plaisir ! Et si vous n’êtes pas disponible à la date proposée, si venir à Créteil est trop long pour vous, consultez l’agenda DanseAujourdhui pour saisir l’occasion près de chez vous. Voir la tournée en France de Kader Attou

OPUS 14 de Kader Attou : un teaser ! from Kader ATTOU on Vimeo.

Kader Attou – Opus 14 from Le Studio MAC Créteil on Vimeo.

Synopsis

Un spectacle de hip-hop ? Oui mais pas seulement ! Avec Opus 14, la danse à l’énergie brute devient poétique, lente, fragile, sensuelle… Loin de la performance.
Il s’agit davantage d’un ballet urbain et contemporain.
Sous le signe du rythme et de l’humain, seize danseurs, tous plus doués les uns que les autres, chacun dans sa spécialité (break, street jazz, smurf…), en totale cohésion, mettent en avant une société en déliquescence. L’homme est en guerre mais, en guerre contre la machine, en guerre contre le système et n’est plus en guerre contre l’homme lui-même.
L’énergie dispensée par ce ballet est aussi communicative que l’émotion portée par la voix de Caruso, dans le tableau final. La romance de Nadir des Pêcheurs de perles de Georges Bizet, hantera pour quelques temps la mémoire des spectateurs. Une musique originale, une scénographie qui s’inspire de la BD. Le hip-hop s’inscrit ici, dans le répertoire, dans l’histoire de la danse avec fougue et virtuosité.