Marielle Morales – Rushing Stillness

Marielle Morales – Rushing Stillness
  • marielle-morales-rushing-stillness-©andrea-macchia

10.00€ 8.00€

Centre Wallonie-Bruxelles

46 rue Quincampoix, Paris 4

Mardi 31 janvier 2017, 20H

Partager

Avis

Pour tout savoir sur Marielle Morales, ou presque, je vous invite à lire mon entretien avec elle sur le blog.

Découvrir de jeunes chorégraphes dans des lieux  plus visités par les programmateurs que par le grande public de la danse, c’est un moyen de soutenir la création émergente. Les artistes ont besoin de « vrais » spectateurs.

Au fil des échanges avec les spectateurs, je vais de surprise en surprise. Cet automne, j’ai découvert dans la moyenâgeuse rue Quincampoix une salle de spectacle ! En plein centre de Paris, encore plus central que le Théâtre de la Ville. Vous connaissiez peut-être comme moi de nom le Centre Wallonie-Bruxelles,  son espace d’exposition en face de Beaubourg ou sa librairie sur la rue Quincampoix, mais une scène avec des spectacles, de danse en plus !!! Jamais entendu parler avant ! Quand on se targue d’être une grande fan de la danse belge, j’avoue, j’ai honte. Vous aussi peut-être, mais nous pouvons y remédier et nous y rendre ensemble découvrir le spectacle de danse qu’ont primé les critiques belges il y’a 6 mois.

La chorégraphe Marielle Morales m’est pour l’instant inconnue mais ce que j’en ai vu sur sa chaîne Vimeo, ce que j’en ai lu dans la critique, me décide à vous recommander sa nouvelle création et à venir avec moi le mardi 31 janvier 2017 (une seconde représentation est prévue le lendemain).

Le titre Rushing Stillness pourrait se traduire par l’immobilité précipitée ou la quiétude accélérée. Voilà des notions qui m’interpellent.

MEILLEUR SPECTACLE DE DANSE 2016 en Belgique, Prix de la Critique

Rushing Stillness est la cinquième création de la chorégraphe Marielle Morales, qui a été interprète pour Michelle Noiret, Pierre Droulers, a travaillé avec Thierry de Mey sur un projet pour l’Opéra de Lyon etc. Elle a déjà été distinguée plusieurs fois par des jurys de critiques pour elle-même ou des créations antérieures.

Le jury des Prix de la Critique – des journalistes culturels exclusivement, a tranché parmi la centaine de comédiens, d’auteurs, de metteurs en scène, de scénographes, de musiciens, de spectacles…la création 2016, Rushing Stillness a reçu le prix du meilleur spectacle de danse. Personnellement je ne connaissais pas ce Prix, dont le jury est composé de journalistes belges de la presse francophone. Quand on consulte le palmarès des années précédentes, on relève des nominés qui nous sont connus tels que Anne de Mey, Michèle Noiret, Mossoux-Bonté, Karine Ponties etc.

Voir le palmarès sur Wikipedia ou sur le site du Prix de la critique

SYNOPSIS de Rushing Stillness

Avec Rushing Stillness, Marielle Morales questionne notre rapport au temps. À l’heure où les hommes accélèrent sans cesse leur course effrénée, Marielle Morales nous invite à la contemplation. Elle travaille sur le ralenti et se joue de nos perceptions du monde. Rushing Stillness s’inspire des travaux du vidéaste américain Bill Viola.

À la croisée des chemins entre la danse, la plasticité et la théâtralité, Marielle Morales crée des pièces atmosphériques, dans lesquelles la forme est minimisée et polie jusqu’à son essence, et où les corps sont soumis à des contraintes précises et nécessaires, provoquant en cela une forme chorégraphique singulière, une densité et une sémiologie des corps des plus étonnantes.

INTENTION DE MARIELLE MORALES

 Une chorégraphie en trompe-l’œil permanent qui nous perd et se matérialise sous des formes singulières et surprenantes, entre réalité, distorsion, humour et étrangeté.

Une étude des temporalités et de leur mécanisme de transformation à travers le corps, l‘espace et le geste.

  » Entre l’extase et l’ennui se déroule toute notre expérience du temps. » CIORAN

PRESSE

Outre un court article d’Agnès Izrine pour La Terrasse en France, la critique la plus intéressante est celle de Didier Beclard pour L’Echo.