Preljocaj – Le Parc – Ballet de l’Opéra de Paris

Preljocaj – Le Parc – Ballet de l’Opéra de Paris
  • Angelin Preljocaj©LUCAS MARQUAND-PERRIER

30.00€

Ballet contemporain

jeudi 12 décembre, 19h30-21h15

Palais Garnier

Produit épuisé

Partager

Avis

Les cinémas UGC ont planifié une retransmission du Parc de Preljocaj par le Ballet de l’Opéra de Paris les jeudis 23 et 30 avril 2020. Notez de prendre vos billets à l’avance, ces séances sur grand écran sont très courues.

Le mot de Catherine

J’ai vu ce ballet en DVD. Tous ceux que je connais qui ont vu le Parc de Preljocaj à l’Opéra y retourneront. Cette pièce fait partie des grands ballets contemporains créés pour les danseurs du Ballet de Paris sous la direction de Brigitte Lefèvre, qui a tant fait pour moderniser le Ballet de Paris en invitant les artistes de notre temps. Angelin Preljocaj est le chorégraphe français le plus connu actuellement et le plus apprécié. Regardez l’extrait vidéo ci-dessous, que vous avez tous vu dans la pub Air France avec Benjamin Millepied.

Si vous aimez déjà Preljocaj, notez que j’ai également réservé des billets en juillet 2020 à La Villette pour la nouvelle création Winterreise sur la magnifique partition de lieder de Schubert.

Présentation du ballet Le Parc de Preljocaj par l’Opéra de Paris

Dans cette pièce conçue pour le Ballet de l’Opéra en 1994, le chorégraphe Angelin Preljocaj réussit un subtil équilibre entre souffle classique, porté par la musique de Mozart, et modernité de son langage chorégraphique. Les décors ciselés évoquent l’élégance et la délicatesse des jardins « à la française » et les costumes s’inspirent de ceux du siècle des Lumières. Évoluant au gré d’une carte imaginaire du Tendre, guidés par d’étranges jardiniers, les danseurs s’éveillent à l’amour, de la rencontre aux jeux de séduction, de la timidité à l’attirance, de la résistance à la douceur de l’abandon dans l’envol d’un sublime pas de deux. Aujourd’hui encore, cette oeuvre intemporelle interroge le cheminement des sentiments et explore les codes amoureux.

Musique : Mozart

Portrait d’Angelin Preljocaj ©LUCAS MARQUAND-PERRIER