Booty Looty – Wim Vandekeybus pille,rit, saute, nous interroge et nous amuse !

Booty Looting by Wim Vandekeybus

mise en scène, chorégraphie & scénographie Wim Vandekeybus
assistante artistique & dramaturge Greet Van Poeck
création lumières Davy Deschepper, Francis Gahide, Wim Vandekeybus
création son Antoine Delagoutte
stylisme Isabelle Lhoas assistée par Frédérick Denis
assistant mouvement Máte Mészáros
créé avec & interprété par Jerry Killick, Birgit Walter, Elena Fokina, Dymitry Szypura, Luke Jessop, Luke Murphy musique originale live Elko Blijweert live
still-photographie Danny Willems
production Ultima Vez (Bruxelles). coproduction Dance Biennale 2012 (Venise) – KVS (Bruxelles) – Schauspiel Köln (Cologne)
Ultima Vez reçoit l’appui des Autorités flamandes et de la Commission communautaire flamande de la région de Bruxelles-Capitale – Première mondiale le 23 juin 2012 La Biennale di Venezia (IT)

Booty Looting de Wim Vandekeybus – Théâtre de la ville (Paris) ; avril 2014

‘Booty looting’ signifie ‘piller le butin’… mais qui vole-t-on?  Mais quoi voler ? Qu’allons-nous voir ? C’est un spectacle de danse ou bien ?

Photograph: Tristram Kenton (pour the Guardian)

Wim Vandekebus pille d’abord Joseph Beuys : il nous offre I love America, and America Loves me 2, puis une seconde reprise de cette célèbre performance en version Extreme ! Avec à la place du coyote, 4 coyotes : les danseurs !

1974 – J. Beuys-i love America and…

J’avoue que pour moi qui apprécie beaucoup Beuys, la partie s’engage bien… Wim Vandekeybus s’amuse et son bonimenteur parle de l’art contemporain et du discours autour de l’art. Il choisit bien avec Beuys qui a déclenché tant de polémiques, parfois très violentes. Le chorégraphe fait le choix du détachement et de l’humour, pourtant il reprend ce soir les thèmes de Beuys.

Beuys qui interroge le rôle de l’artiste : chaman intermédiaire entre les hommes et les Dieux ? Soigneurs de nos maux indescriptibles ? Beuys et donc ici Vandekeybus pose la question du rôle de chacun : Qui est le spectateur et qui est l’artiste ? La victime et le bourreau ? et surtout, Vandekeybus nous mystifie ce soir comme Beuys durant sa vie et son oeuvre. Qui est cette Birgit Walter qui joue les grandes critiques, est elle même artiste, et mets en scène sa vie ? S’agit-il d’un personnage réel, de la vraie actrice présente sur la scène, ou d’un jeux ? Humm, moi je ne sais pas mais je m’amuse !

Les scènes photographiées en direct, où les danseurs présentent des décors alors que Bigit Walter imagine des scènes qui deviennent le fil de l’histoire qui nous est racontée…je marche ! Wim Vandekeybus nous donne à voir les trucages

Beuys est grave et son humour est profond (quel humour demanderont certains ?). Je dirais exactement l’inverse pour Vandekeybus : son humour est léger et son propos profonds.

et sa danse ?
Ma foi, elle est enlevée : les duos masculins sont superbes. L’énergie passe dans la salle, littéralement parfois : le premier rang a du avoir peur une fois ou deux.

Wim Vandekeybus : « Proust a un jour accusé la mémoire visuelle d’effacer les véritables souvenirs. Le goût et le toucher sont beaucoup plus sensibles, mais c’est le visuel qui domine. C’est pour cela qu’on peut se souvenir parfaitement de choses qu’on n’a jamais vécues, uniquement parce qu’on en a vu des images. »
Le titre booty Looting fait référence à une double forme de pillage: voler ce qui a déjà été volé, piller le butin. Wim Vandekeybus :  « booty Looting est un travail très individuel. Le public devra être impliqué, il devra se représenter des choses. Il se sentira peut-être même volé à un moment ou à un autre, qui sait? »


ultima vez – booty Looting from flo flamme on Vimeo.

Le temps file et on se retrouve à la fin d’un spectacle joyeux, pêchu et malin avec de beaux morceaux de danse à l’intérieur.

J’ai le sourire en sortant de la salle. Ravi d’aller prendre un verre avec d’autres spectateurs, pas tous aussi enthousiastes !
F*
PS Abonnez-vous à la newsletter de www.danseaujourdhui.fr si vous souhaitez être tenu au courant des spectacles de Wim Vandekeybus et sa companie Ultima Vez-

0 Commentaires

Répondre