Satoshi Miyagi

Après des études d'esthétique à l'université de Tokyo, Satoshi Miyagi choisit de se consacrer au théâtre. Il apprend avec les professeurs Yushi Odajima, Moriaki Watanabe ou Hachiro Hidaka. Il fonde sa première compagnie en 1980, mais continue des recherches personnelles, notamment avec des performances en solo. En 1990, il crée une seconde compagnie, Ku Na'uka, avec laquelle il développe ce qui deviendra une méthode de travail, basée sur la gymnastique orientale et des alternances de rôle entre comédiens – comme lorsque chaque personnage est interprété par deux acteurs : le premier raconte et le second évolue sans parler. Outre cette distance entre les corps et les mots, il hérite de certaines techniques des formes traditionnelles du théâtre japonais : le bunraku, et le kabuki qui s'en inspire. Satoshi Miyagi a ainsi abordé les tragédies grecques – Antigone de Sophocle, Médée d'Euripide –, mais aussi le théâtre shakespearien avec Othello et le théâtre anglo-saxon plus contemporain, Salomé d'Oscar Wilde ou Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams, ainsi que des textes d'auteurs japonais. Depuis 2007, il dirige le Shizuoka Performing Arts Center, fondé en 1997 par Tadashi Suzuki, plateforme de création japonaise ouverte aux metteurs en scène étrangers. Satoshi Miyagi est aujourd'hui considéré comme un des grands novateurs du théâtre japonais et reconnu à ce titre dans le monde entier.

JFP, avril 2014 pour le Festival Avignon 2014

Agenda