Michel Onomo "Meech"

Danseur reconnu internationalement, chorégraphe, compositeur, réalisateur de documentaires… et instigateur du festival de hip-hop Session2style sur les Portes de l'Essonne dont le coup d'envoi de la quinzième édition est donnée ce vendredi soir.Enfant d'Athis-Mons, la carrière de Michel Onomo a pourtant commencé dans le XXe arrondissement de Paris où il est né en 1981. « J'ai fait mes premiers pas dans le cercle familial qui m'a inculqué les danses et musiques africaines », confie-t-il. Pour s'occuper, il aime à regarder l'émission de télé « Hip-hop » de Sidney. Ses parents voient qu'il y prend goût et lui achète un disque grâce auquel il va vite s'entraîner chez lui ou encore dans la rue quand il ne joue pas au basket.A son arrivée à Athis en 1990, il est baptisé « L'Américain ». « On m'a tout de suite fait remarquer que je n'étais pas d'ici », sourit-il. Son moonwalk qu'il maîtrise depuis ses 8 ans lui vaut vite d'être appelé « l'enfant qui savait danser ». Mais ce sera Meech' de France qu'il gardera en nom de scène. Rapidement, il est pris sous l'aile de professionnels. A 16 ans, il intègre la Compagnie Sanrancune de Thony Maskot avant de rejoindre Franck II Louise. Il parcourt alors le monde en tournée.« Dans les cars, les trains, les avions, je révisais mon bac. Je me disais toujours : Si tu te blesses, on ne sait jamais ». Sauf que depuis il enchaîne les prix en France comme à l'international et a travaillé avec M. Pokora ou encore Florence Foresti. Son mot d'ordre ? « Créer du nouveau à partir de l'ancien. J'essaie de redonner du souffle ». Ne pas entendre par là que le hip-hop se démode. « Il se renouvelle. C'est une roue qui tourne ».Et d'appuyer son argumentaire sur le succès de Session2Style. « Au début, nous étions 400 et maintenant près de 5 000 », se réjouit-il. Une manifestation où les amateurs rencontrent les grands noms. « Athis est connu. C'est l'une des capitales du hip-hop du 91 », reprend-il. Une réputation à laquelle il a participé grâce à ses prestations à l'étranger mais aussi en créant des ateliers et une association à Athis pour initier des habitants âgés de 8 à 50 ans. Cette mission de transmettre son savoir, Meech' aimerait l'exercer avec d'autres disciplines artistiques et pourquoi pas dans d'autres pays

Agenda

Evénements passés