John Adams

John Adams© Deborah Grady

Compositeur et chef d’orchestre américain (1947, Worcester).
John Adams apprend la clarinette avec son père et pratique son instrument dans des orchestres d’harmonie. Il compose sa première pièce à l’âge de dix ans, et ses compositions sont déjà jouées lorsqu’il n’est qu’adolescent. Son diplôme d’Harvard en poche, il s’établit définitivement à San Francisco en 1971. Son œuvre s’inscrit dans le mouvement minimaliste représenté par John Cage, Philip Glass ou Terry Riley, en faisant de la répétition de cellules rythmiques et mélodiques le moteur du discours musical, et s’enrichit de l’influence de Charles Ives. Ses partitions orchestrales (Shaker Loops, Harmonielehre, Concerto pour violon) sont des piliers du répertoire contemporain, et figurent parmi les plus fréquemment interprétées et les plus influentes depuis celles de Copland et Bernstein.
Il collabore avec le metteur en scène Peter Sellars pour élaborer plusieurs œuvres scéniques, toutes ancrées dans leur époque et fortement engagées politiquement, parmi lesquelles figurent Nixon in China, The Death of Klinghoffer, Doctor Atomic, I Was Looking at the Ceiling and Then I Saw the Sky.
Il a été fait docteur honoraire des universités de Yale, de Harvard, de Cambridge et de la Juillard School. Son œuvre On the Transmigration of Souls, commandée par l’Orchestre philharmonique de New York pour la commémoration des attentats du 11 septembre 2001, a reçu en 2003 le Prix Pulitzer.
En tant que chef d’orchestre, John Adams collabore avec les meilleures formations et dirige, outre son œuvre propre, les compositeurs classiques ou les plus contemporains.

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France, janvier 2014

Evénements passés