Eun-me Ahn

Coréenne et cosmopolite, figure de l’avant-garde mais aussi chorégraphe de la très officielle cérémonie d’ouverture
de la Coupe du monde de football à Deagu en 2002 et présentée dans les plus grands festivals internationaux, EunMe
Ahn sait cultiver les beautés du contraste, mélanger les pois, les rayures et les fleurs, jouer des couleurs les plus
pop avant de basculer dans la plus solennelle austérité, jouer des plus subtiles nuances de l’androgynie, ou miser
sur la lenteur pour mieux faire éclater les rythmes de la transe...
Eun-Me Ahn est une performeuse risque-tout, prête à toutes les pirateries. On l’a ainsi vue se jeter du haut d’une
grue, puis, s’attaquer à un piano à coups de hache et de ciseaux, déchirer elle-même sa robe de fée confectionnée à
l’aide de cravates blanches pour en distribuer les lambeaux au public tout en exécutant une Danse de l’ours en peluche
tirée d’un conte de fées.
Mais on aurait tort de croire qu’il s’agit de provocation. Plutôt l’affirmation d’une curiosité et d’une liberté tenues
par le travail et le style, et poussées dans leurs retranchements
les moins attendus.
C’est dès l’âge de douze ans qu’Eun-Me Ahn commence sa formation en danse coréenne traditionnelle. En 1989, elle
termine ses études à la E-Wha University for Women à Séoul, où elle obtient un diplôme en Arts plastiques et un
en Art. Elle sort ensuite diplômée en danse de la prestigieuse Tisch School of the Arts de New York en 1994.
De 1986 à 1992, Eun-Me Ahn est membre de la Korean Modern Dance Company et de la Korean Contemporary Dance
Company de Séoul. Elle commence en 1986 à développer son travail chorégraphique en Corée jusqu’à 1993. Durant
son séjour à New York, elle poursuit ses activités de chorégraphe : pendant cinq saisons, de 1995 à 1999, elle obtient
un franc succès avec plusieurs œuvres longues, acclamées autant par le public que la critique. Eun-Me Ahn est particulièrement reconnue pour ses images puissantes et émouvantes. Elle est considérée comme la représentante coréenne de la danse Butô japonaise.
Durant ces deux dernières années, Eun-Me Ahn a encore multiplié ses activités dans sa Corée du Sud natale, où elle a officié de 2001 à 2004 en tant que directrice artistique de la Deagu City Dance Troupe. Elle a d’ailleurs chorégraphié la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde de football dont certains matchs ont eu lieu à Deagu en 2002. Trois de ses travaux en solo sont présentés au Pina Bausch Festival à Wuppertal en 2001. Son œuvre Please Hold my Hand, crée pour le Folkwang Tanz Studio en octobre 2003 fait également partie d’une série chorégraphique : elle comprend les thèmes Please… (2000), Please Help me (2002), et Please Love me et Please Kill me (2002) qui clôturent ce cycle. En 2004, elle commence une nouvelle série autour du thème Let… La première pièce de ce cycle s’intitule Let’s Go et est présentée au Pina Bausch Festival, ainsi qu’au Seoul Performing Art Festival et au Modafe Festival à Séoul. La seconde œuvre de la série, Let me Change your Name, est coproduite par l’Asian Pacific Weeks Festival à la Maison des Cultures du Monde de Berlin et au Seoul Performing Art Festival en 2005. En 2014, Eun-Me Ahn est directrice artistique du PAMS (Performing art market in Séoul).

Evénements passés