Catherine Gaudet

Catherine Gaudet a complété un baccalauréat et une maîtrise en danse contemporaine à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). En 2004, elle s’engage dans une recherche chorégraphique et crée Bibi et Juju. Grosse fatigue suivra en 2005, L’Arnaque en 2006, Alex Lalune (pièce jeune public) en 2007 et Sourire forcé en 2009. Cette même année, elle crée L’invasion du vide, présenté au Centre chorégraphique Archauz (Aarhus, Danemark) et à Tangente (Montréal). Elle est sélectionnée parmi les cinq meilleurs spectacles chorégraphiques de l’année par l’hebdomadaire VOIR. En 2012, elle poursuit avec Je suis un autre, présenté en première mondiale au Théâtre La Chapelle et diffusé depuis en France (Festival Ardanthé de Vanves/Paris, Maison de la danse de Lyon, Le Phénix de Valenciennes, les Jeux de la Francophonie de Nice). Ses dernières créations, Roméo et Juliette (courte forme) et Au sein des plus raides vertus (FTA 2014) ont grandement été applaudies par le public et la critique. Fortement appuyé et reconnu par le milieu chorégraphique d’ici et d’ailleurs, le travail de Catherine Gaudet lui a valu plusieurs marques de reconnaissances, dont le Prix David-Kilburn 2010 de la Fondation de l’UQAM, attribué à un ou une jeune chorégraphe, et le second prix de la Aarhus International Choreography Competitionau (Danemark) 2008 pour sa pièce Grosse fatigue. Des centres de créations internationaux lui ont également offert des résidences, dont le Tanzwerkstatt de Berlin (Allemagne), La Bellone de Bruxelles (Belgique) et le centre chorégraphique Archauz (Danemark). Impliquée dans le milieu chorégraphique montréalais, Catherine Gaudet est membre depuis 2010 de La 2e Porte à Gauche, maison de production en danse contemporaine, et de Lorganisme, compagnie de production regroupant quatre chorégraphes indépendants.

Evénements passés