Alban Richard, candidat au prix des spectateurs

alban-richard-suites©poupeney

Portrait d’un esprit curieux et cultivé

Le nom d’Alban Richard a été proposé pour le prix des spectateurs de danse par le réseau DanseAujourdhui en début de saison. Le prix sera attribué après vote des inscrits à la newsletter à la fin de la saison danse à l’un des sept chorégraphes proposés.

Alban Richard est pour moi L’honnête homme par excellence : il représente «non pas un intellectuel professionnel, mais un esprit curieux, cultivé, de goût sûr» (définition de Philippe Ariès historien). Converser avec lui est un grand plaisir. L’écouter procure la conviction que la culture est un être vivant en perpétuelle croissance. Alban Richard puise sa créativité dans la rencontre avec les œuvres du passé et les artistes du présent. Il cherche à faire se rencontrer les univers mentaux des artistes avec lesquels il travaille pour créer un « objet » unique. Il a créé sa compagnie « l’ensemble l’Abrupt » il y’a 15 ans (2000). La reconnaissance professionnelle est venue avec « Disperse » (2005), créée pour les Rencontres internationales de Saint-Denis.

En mars, DanseAujourdhui recommande deux préciosités d’Alban et une rencontre artistes :

  • SUITES DANSEES (2015), un solo d’improvisations sur des suites de danse de l’ère baroque interprétées en live par Christophe Rousset, claveciniste réputé, fin connaisseur de la musique baroque.

Pour venir partager ce moment précieux de musique et de danse le vendredi 13 mars 2015, à la Philharmonie, Paris: https://www.danseaujourdhui.fr/recommandations/mars15/alban-richard-suites-dansees/

 

  • TROIS ETUDES DE SEPARATION (2007-2009) seront dansées le vendredi 27 mars 2015 par son ensemble L’Abrupt au Théâtre Paul Eluart de Bezons (trajet 30’ en navette depuis la place de l’Etoile).»

A la fois précieux et raffinés, ces trois joyaux 
chorégraphiques en lien avec les œuvres 
musicales de Wagner, Bach, et Mozart
 donnent naissance à trois tableaux de 
lumières et d’éclats. » Présentation du théâtre

Pour réserver vos places : https://www.danseaujourdhui.fr/sp_event/trois-etudes-de-separation/

alban-richard-luisance-yvan clédat

Luisance © Yvan Clédat

alban-richard-lointain-par yvan clédat

Lointain © Yvan Clédat

 

  • RENCONTRE AVEC ALBAN RICHARD ET LES DANSEURS le vendredi 27 mars 2015, avant et après spectacle

Pour vous inscrire à la rencontre, vous m’écrivez.

Dans le cadre du prix des spectateurs, Alban Richard fera une introduction commentée de son spectacle avant la représentation aux spectateurs venus avec DanseAujourdhui. Après la représentation, nous prévoyons un échange à vif avec les danseurs et Alban.

Alban Richard se nourrit très tôt des œuvres de référence de la culture occidentale. Il étudie les Lettres à l’Université et fréquente le Conservatoire de musique avant de choisir la danse de manière « irraisonnée ». Être chorégraphe s’impose immédiatement comme une évidence. Alban se situe à la croisée des œuvres du passé et des artistes du présent.

 

 

Le cabinet des curiosités d’Alban Richard

alban-richard-coeur-foison-par poupeney

Et mon coeur a vu à foison © Agathe Poupeney

 

Alban Richard ne peut pas mener un entretien sans se référer aux génies qui l’inspirent : écrivains, poètes, peintres, philosophes, chorégraphes, musiciens etc.

La littérature, les essais comme la poésie, les arts plastiques et la musique sont des sources d’inspirations intarissables.

ET MON COEUR A VU A FOISON (2014), créée en résidence au Théâtre national de Chaillot en est un très bel exemple (cf. teaser video en bas de page)

Lire ma recommandation pour ce spectacle sur le blog

Il recherche des outils pour son travail dans le parcours exemplaire des grands chorégraphes que sont pour lui Anne Teresa de Keersmaeker, William Forsythe, Maguy Marin, Lucinda Childs…., qui sont férus comme lui de musique et de composition. Alban admire en outre leur caractère aventurier, la part de risque qu’ils prennent pour toujours transformer leur savoir-faire.

La curiosité est le moteur du développement intellectuel. Alban Richard en est convaincu et cherche à susciter la curiosité chez le spectateur. En mars 2014, grâce à l’organisation du Théâtre national de Chaillot, Alban nous fait visiter les salles d’art médiéval au Louvre et nous montre un à un les objets d’art de son inspiration pour la pièce « Et mon coeur a vu à foison ». Les danseurs ont été abreuvés d’une iconographie foisonnante pour en extraire des poses.

La curiosité permet à Alban Richard de rester dans une dynamique de création où chaque pièce doit être un « objet chorégraphique » nouveau. Son actualité 2015 est riche de cette diversité : « Suites dansées » est un solo improvisé, « HOK solo pour ensemble » est une pièce créée pour le Ballet de Lorraine (lire l’entretien passionnant sur le blog du Ballet), reprise de « Trois études de séparation » au Théâtre Paul Eluard de Bezons et re-création de « Dawnfall /Night : Light » avec Jérôme Combier et l’ensemble Caïrn (à l’Ircam à l’origine). Aussi du 4 au 8 février 2015, le Théâtre de la Ville programme Tricksters, une pièce créée pour des enfants du groupe Grenade (complet).

 

L’art de la composition musicale et picturale

Alban Richard apprend le solfège et le haubois avant la danse. La musique est indissociable de ses recherches chorégraphiques. Alban sait s’entourer de musiciens reconnus pour créer ou l’accompagner en studio et sur scène dans son aventure. Il gravite autour de la galaxie de l’Ircam. Il chorégraphie sur des morceaux originaux de Laurent Perrier (DAWNLIGHT / NIGHT : LIGHT) et Romain Leduc (Et mon cœur a vu à foison). Il nomme sa compagnie « Ensemble », terme lié au secteur musical. La façon de penser des musiciens le passionne.

alban-richard-Pleiades-DR

Pléiades © Agathe Poupeney

 

Selon Alban, la musique est l’art de la composition par excellence. Et c’est cela qui l’intéresse. La musique lui enseigne comment construire un univers. Nous comprenons bien ici son admiration pour Anne Teresa de Keersmaeker et Lucinda Childs.

PLEIADES est une collaboration avec Iannis Xenakis et son ensemble des Percussions de Strasbourg (2011).

  Voir un extrait-video

 

 

 

 

SUITES DANSEES  : La rencontre avec Christophe Rousset ouvre les portes de la Philharmonie de Paris pour un moment d’improvisations chorégraphiques. Cette expérience sera un moment unique, dont la qualité dépendra de l’écoute réciproque des interprètes. Avec Alban, les spectateurs viennent pour assister à un moment précieux de fusion de la musique et de la danse.

Pour réserver : https://www.danseaujourdhui.fr/recommandations/mars15/alban-richard-suites-dansees/

Pour sa prochaine création (2016), Alban Richard entreprendra de « nombrer les étoiles » sur une musique médiévale du XIIIème siècle.

Catherine Zavodska, 2 février 2015

Vous êtes aussi danseur : Masterclass (6-10 avril 2015) à l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson

Planning de saison : http://www.ensemblelabrupt.fr/saison.htm

Page Facebook de l’ensemble l’abrupt

0 Commentaires

Répondre